CAN U17 : Le Syli Cadet s’impose (2-1) face au Sénégal


Après une défaite (0-2) face au Cameroun, lors de la première journée, le Syli national Cadet a battu le Sénégal sur le score de 2 buts à 1 lors la 2ème journée de la phase des poules de la CAN U17, qui se joue en ce moment en Tanzanie.

Une victoire qui relance les cadets guinéens qui devront affronter le Maroc lors de la 3ème journée, qui a déjà assuré sa qualification pour le second tour.

En réaction d’après match, le Coach du Syli cadet s’est réjoui de cette victoire, même s’il reconnait la valeur de l’adversaire du jour.   

« Quand tu es en face d’une belle équipe et joueuse comme le Sénégal, il faut beaucoup se méfier sur les côtés. On savait qu’il fallait tout faire pour bloquer les côtés. Vous n’êtes pas sans savoir qu’on a décalé notre défenseur central sur le côté droit parce qu’on savait que notre faiblesse était notre latéral droit. Ils n’ont pas démérité parce que le Sénégal a une très belle équipe qui joue bien au ballon », reconnait Maléah Camara, qui s’exprimait chez nos confrères de FOOT224.CO.

 De son côté, le Sélectionneur du Sénégal estime que ses joueurs ont confondu vitesse et précipitation. Ce qui permit au Syli cadet de créer la différence.

 « On aurait pu mettre le deuxième but. Je pense qu’on a eu beaucoup de précipitation. Mes joueurs ont confondu vitesse et précipitation. Nous avons reculé. On a donné l’initiative du jeu à l’adversaire qui a remis les pendules à l’heure. Je pense qu’en seconde période, après l’expulsion du défenseur de la Guinée, on a eu beaucoup d’occasions qui ont été gâchées par nos attaquants. Il y a eu un manque de concentration dans le dernier geste. C’est dommage. Il y avait de la place pour mettre le deuxième but. On ne l’a pas fait. En fin de compte, on a pris un but dans les ultimes minutes de jeu. C’est cela le football. Ce sont encore des jeunes joueurs. Je pense qu’ils ont encore beaucoup à apprendre parce que tu peux dominer un match et ne pas le remporter. On a dominé mais on n’a pas gagné parce qu’en face aussi, il y avait une équipe tactiquement en place qui a mis beaucoup d’impact, usé de longues balles avec un attaquant très puissant qui nous a causés énormément de problème », regrette Malick Daff.

Abdoul Wahab Barry, www.kababachir.com

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.