Candidature d’Alpha Condé à la présidentielle : Voici la réaction de la France

Le Président Alpha Condé a confirmé ce mercredi son intention de se porter candidat pour un 3ème mandat à l’occasion du scrutin présidentiel du 18 Octobre prochain.

C’est à travers ne vidéoconférence qu’il a annoncé ce mercredi avec les femmes parlementaires de la mouvance présidentielle.

« A partir de maintenant, je m’engage parce que vous, vous avez décidé que je m’engage. Les partis ont parlé mais ma décision est prise à partir de votre union et votre engagement. Car, sans les femmes on ne peut rien faire. Avoir le soutien des femmes est ce qui va me motiver de plus parce que les femmes ont compris que cette bataille, c’est pour elle. Donc, si les femmes se mobilisent derrière moi, ils ne pourront rien. Je suis certain que les femmes qui m’ont porté au dos en 2010 et qu’aujourd’hui m’accompagnent, montre que la Guinée a décidée d’aller de l’avant (…) Donc si la constitution exige que ce soient les partis politiques qui présentent les candidats, moi, je suis le candidat des femmes et des jeunes », a-t-il déclaré.

En réaction à cette candidature, la France exprime sa vive préoccupation et appelle les acteurs à la responsabilité et au dialogue afin d’éviter une détérioration du climat politique et son cycle de violence : Extraits :

« La France rappelle sa préoccupation, déjà exprimée lors des scrutins référendaires et législatifs, sur le caractère non consensuel du fichier électoral. Elle avait condamné les violences qui avaient émaillé ce processus électoral et entraîné plusieurs morts. Notre préoccupation demeure s’agissant du prochain scrutin. La France appelle l’ensemble des acteurs guinéens, quels qu’ils soient, à la responsabilité, au dialogue et à la plus grande retenue. La France apporte son soutien aux organisations régionales, la Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’ouest (CEDEAO) et l’Union africaine, ainsi qu’aux Nations unies, dans leurs efforts pour éviter une détérioration du climat politique et un nouveau cycle de violences en Guinée. », a déclaré le porte-parole du Quai d’Orsay au cours d’un point de presse tenu ce mercredi.

Ibrahima Sory Camara, www.kababachir.com

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.