Ce silence assourdissant de Hady Barry…

Hady Barry, transfuge de l’UFDG et militant zélé du RPG a disparu des écrans radars depuis la tenue du double scrutin du référendum et des législatives. L’actuel secrétaire général du ministère de l’Intégration africaine s’est résolu à se taire, après son insoumission aux Affaires étrangères, sous le magistère de Makaké Camara. Une dame que Hady a combattue, humiliée et rabaissée. Avant d’être éloignée.

Aujourd’hui, le silence est assourdissant du côté du Cabinet de l’Intégration africaine. Peu visible, peu audible, Hady guette mieux. Peut-être le futur remplaçant du ministre partant Djénè Keita ! Il s’efface donc pour mieux sauter sur une nouvelle opportunité. On le sait, il avait multiplié les sorties pour promouvoir le 3è mandat. « Alpha Condé est une grande figure. C’est une personne qui a entamé beaucoup projets et beaucoup de chantiers qui méritent d’être terminés. Le président Pr. Alpha Condé est un candidat crédible », laissait-il entendre, dans une interview accordée à la presse locale.

Hady Barry a aussi cité : le chemin de fer Conakry-Bamako, qui pourrait coûter 8 milliards 500 millions de dollars américains, la création d’une nouvelle compagnie aérienne, mis en place d’une ville médicale qui sera exclusivement dédiée à soigner les citoyens et à faire de recherche. Selon lui, c’est suffisant pour accorder à son mentor du crédit.

Voilà donc que l’octogénaire s’est fait un boulevard, Hady ne parle plus. Il s’attend à une récompense. Pour y parvenir, il s’impose une certaine sagesse.

Jeanne Fofana, www.kababachir.com

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.