Célérité du traitement des dossiers : la consigne d’Alpha Condé

Manque de secret professionnel, disparition des documents déjà dans le circuit, arnaque à certains niveaux, etc. le suivi des dossiers dans l’administration publique est un parcours du combattant. Souvent, dans les mains de la presse ou des opposants, on retrouve des documents jusque-là sous embargo, gardés top secret ou purement confidentiels.

Cette attitude a une explication dans le comportement peu orthodoxe de certains cadres. C’est pour certainement inverser la tendance que le président Alpha Condéa invité les membres du gouvernement à adopter le principe de double transmission, physique et numérique, des correspondances et documents de travail afin d’accélérer le travail gouvernemental et de garder une mémoire des échanges interministériels.

Sauf que, comme il a déjà fait le constat – nombreux ministres ne savent même pas manipuler les NTIC – la tendance risque de perdurer. Et du coup, les consignes d’Alpha Condé mises dans les tiroirs. Comme toujours, il improvise. Certains bureaux souvent peuplés souffrent du manque de tout. Y compris de fournitures de bureau. A plus forte raison…

 

Jeanne Fofana, Kababachir.com

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.