Cellou Dalein réagit ‘’aux attaques’’ contre son parti : «Nous n’allons pas nous laisser faire… »

Au cours de l’assemblée générale hebdomadaire de ce samedi 11 mars, qui a été délocalisée à Matam, en raison des travaux de rénovation du siège de l’UFDG, Cellou Dalein Diallo, a réagit multiples attaques dont sa formation politique fait l’objet. C’était en présence des militants et sympathisants de son parti.

A l’entame de son discours, Cellou Dalein Diallo dira que l’UFDG est un grand parti. Par conséquent, ajoute le Chef de file de l’opposition guinéenne, ‘’nous suscitons beaucoup de jalousie et parfois  de la haine’’, fait remarquer l’ancien Premier ministre.

Et le leader de l’UFDG de faire des révélations : ‘’On est en train de dresser des loubards contre l’UFDG. Vous avez suivi ce qui s’est passé avant-hier, des loubards ont été dressés pour venir s’attaquer à la pharmacie du Vice-président, Dr Fodé Oussou Fofana. Je voudrais exprimer ici, au nom de tous les militants du parti, notre solidarité avec Dr Fodé Oussou Fofana. Des loubards dressés sont venus insulter notre Vice-président. Et la télévision nationale s’est autorisée de viser ça directement dans son journal, où on insulte le père et la mère d’un haut cadre. », Déplore le candidat malheureux de la dernière présidentielle arrivé 2ème.

C’est pour vous dire, poursuit l’ancien Premier ministre, que l’agression, l’offensive contre l’UFDG ne fait que commencer. Je vous avais dit : ‘’préparez-vous, nous n’allons pas nous laisser faire, parce que malheureusement, nous avons un parti Etat qui est au service du clan présidentiel et qui favorise justement l’insécurité de nos compatriotes.’’, a-t-il prévenu.

Et Cellou Dalein de poursuivre : ‘’Lors des manifestations des élèves, on a tué 8 de nos compatriotes dont la plupart étaient des élèves et une femme en grossesse de 6 mois. Jusqu’à présent aucune disposition n’a été prise  pour mener des enquêtes et identifier les auteurs des ces crimes horribles.’’

Avant de lancer un appel pressant à ses militants : ‘’Au niveau de l’opposition républicaine, nous avons dit que nous allons lancer un appel à toutes les forces vives de la nation, pour qu’on organise une journée de protestation contre l’impunité accordée à eux qui ont le plaisir d’assassiner nos compatriotes’’.

A noter que des heurts avaient été signalés dans la matinée de ce samedi à Matam entre militants de l’UFDG et ceux de l’UFR de Sidya Touré, où les forces de l’ordre sont intervenues pour ramener le calme, entre ces deux ex- alliés, qui ne conjuguent plus le même verbe depuis la dernière présidentielle.

Abdoul Wahab Barry, www.kababachir.com

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.