CENI : Bakary Fofana a introduit un recours à la Cour Constitutionnelle

Evincé à la tête de la CENI, Bakary Fofana ne s’avoue pas vaincu. Le président déchu de la Commission Electorale Nationale Indépendante (CENI) tente de résister, malgré les hostilités.

Bakary Fofana signe et persiste : « Je suis et demeure le Président légitime de la CENI. », a t-il prévenu.
« Je ne me laisserai pas prendre en otage, ni sacrifier la Guinée, ni satisfaire des revendications financières irréalistes qui si elles sont acceptées, coûteront injustement plus de huit (8) milliards de franc chaque année aux contribuables guinéens.

La crédibilité des élections est intimement liée à celle de l’institution électorale et des actes que celle-ci pose. », a rappelé l’ancien ministre des Affaires Etrangères sous l’ère CNDD.

Par ailleurs, Bakary Fofana rappelle, que la crise à la CENI ne tenait pas à une simple question relative à la mise en place d’un comité de trésorerie. Parce que, dira-t-il, au-delà de l’habillage institutionnel ou l’amélioration du fonctionnement de la CENI, « cette crise vise à m’enlever à la tête de l’institution électorale en usant de la force et en violation des règles de droit consacrées en la matière. », estime-t-il.
Aux dernières nouvelles, Bakary Fofana dit avoir déposé un recours à la Cour Constitutionnelle.

« Je suis respectueux des institutions et valeurs de la République. Les institutions méritent respect et considération. C’est pour cette raison, que nous avons décidé de saisir la Cour Constitutionnelle. », a-t-il dit.

Qui de Bakary Fofana ou de Me Salifou Kébé aura le dernier mot ? Wait and see (attendons de voir)

Mariam Diallo, Kababachir.com

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.