CENI : « Le projet de pétition n’était ni opportun, ni consensuel » (Vice-Président de la CENI)

Dans un communiqué, le bureau de la Commission Electorale Nationale Indépendante (CENI) qualifie de rumeurs, l’information selon laquelle, Bakary Fofana, président de cette institution républicaine était sur le point de démissionner à la tête de cette institution républicaine.

En plus, rappelle la CENI, la ‘’projet de pétition est le fait d’un seul de ses membres, en conséquence, il ne saurait engager aucune instance officielle de la CENI’’.

Comme pour dire, Bakary Fofana pourrait encore rester à son poste.

             COMMUNIQUE
Le Bureau de la CENI informe les membres de l’institution électorale et l’ensemble des parties prenantes au processus électoral que les rumeurs relatives à la démission du Président de l’institution, ne sont nullement fondées et relèvent des allégations mensongères distillées à dessein dans le but de déstabiliser la CENI.

La réunion informelle du mercredi 26 avril 2017 avait un seul but dûment inscrit à son ordre du jour, à savoir, le compte rendu de la délégation dépêchée au domicile du Président aux fins de s’enquérir de son état de santé et lui témoigner l’élan solidaire de l’ensemble des membres de la CENI.

Le Bureau de la CENI rappelle avec amertume que le projet de pétition soumis à ladite reunion informelle pour examen et qui a filtré dans la presse, n’était ni opportun, ni consensuel.

Ce projet de pétition est le fait d’un seul de ses membres, en conséquence, il ne saurait engager aucune instance officielle de la CENI.

La Bureau de la CENI condamne cette démarche fractionnelle dénuée de toute légitimité.

Le Président Bakary Fofana est à son poste et reste déterminé pour actionner tous les leviers utiles en vue de l’organisation des élections justes, libres et apaisées.

Fait à Conakry, le Jeudi 27 avril 2017

Pour le Bureau de la CENI

Le Vice President

BAKARY  MANSARE

 

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.