CENI : Sale temps pour Bakary Fofana

Déchu à la tête de l’institution électorale, à la suite d’une plénière au cours de laquelle,  la majorité des commissaires de la CENI ont voté pour sa destitution, Bakary Fofana, qui ne s’avoue toujours pas vaincu, s’enfonce de plus en plus.

Malgré une tentative de résistance, la marge de manœuvre du président déchu de la CENI, qui a déposé un recours à la Cour Constitutionnelle, pour demander l’annulation de l’élection de son rival,  Me Salifou Kébé,  s’est considérablement réduite.

Après sa déclaration mardi, Bakary Fofana, qui affirme être le président légitime de la CENI, et qui a été sommé par son rival, de libérer les bureaux dans les 24 h qui suivent, sa garde et son véhicule ont été retirés la nuit.

Cette opération a été menée nuitamment par une équipe de gendarmes conduite par le Colonel Balla Samoura, Commandant des unités de la gendarmerie nationale.

L’information a été confirmée par le mis en cause ce matin, qui a reçu une poignée de journalistes à son domicile à Kipé.

Alexis Lama, Kababachir.com

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.