CENI/Départ de Bakary Fofana : Encore du suspens…

S’achemine-t-on à la fin de la crise à la Commission Electorale Nationale indépendante (CENI) après une période de tempête ? Rien n’est encore sûr.

Toutefois, depuis un certains temps, une crise mine l’institution électorale, à cause d’un bras de fer entre Bakary Fofana, président de la CENI et les 18 commissaires de cette institution qui l’accusent de gestion opaque du budget de l’institution et qui planifient un projet de destitution.

Bakary Fofana et les commissaires qui s’attaquaient jusque-là par médias interposés, seraient sur le point de se réconcilier. Le président de la CENI aurait accéder à certaines revendications des commissaires, notamment la tenue des plénières pour faire un état des lieux de sa gestion du budget de l’institution.

Deux ans après la présidentielle de 2015, où Alpha Condé avait été réélu au premier tour,  avec un coup « KO », Bakary Fofana n’aurait toujours pas présenté une situation financière claire, qui concerne les deux tours, alors que le 2ème tour n’avait pas eu lieu. Où est le montant qui devrait servir le 2ème tour ?

Aujourd’hui, on demande des comptes au président de la CENI, qui a du mal à justifier les dépenses effectuées.

En entendant la suite de ce bras de fer, l’homme cherche à trouver malgré tout un compromis pour éviter d’être destitué avant même la fin de son mandat, qui s’achève en 2019.

Alexis Lama, Kababachir.com

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.