Centre de traitement Ebola : que d’inquiétudes !

Aménagé en lieu et place des patients victimes de choléra, l’autre épidémie qui ravageait jusque-là les habitants de Conakry, la capitale insalubre, le centre de traitement Ebola du CHU de Donka affiche plutôt un visage terne : insalubre. Comme si cela ne suffisait pas, ce centre semble avoir atteint ses limites. L’alerte est déjà donnée par MSF, depuis l’autre semaine.

Il se révèle de fait, inadapté pour accueillir les patients. Déjà obnibulés par la progression de l’épidemie, les agents de santé sont vraiment inquiets.  Une saturation est en cours. Selon MSF 120 patients, dont 85 confirmés (des chiffres qui doivent être révus) sont pris en charge dans les deux centres de gestion des cas Ebola de MSF du pays. Au CHU de Donka qui abrite l’autre centre, 22 patients dont 18  en provenance de Coyah étaient alités à la date du 6 octobre.

Dans un communiqué l’institution traduit toute son inquiétude : « Avec l’arrivée sans précédent de nouveaux patients, dont de nombreux enfants qui requièrent une attention particulières, le centre d’isolement, déjà  affecté par six mois d’exploitation, fait face aujourd’hui  aux limites physiques du site sur lequel il est située. Le centre, initialement prévu  pour 3 mois, est confronté à ses limites physiques. Le réaménagement en cours du site afin de maximiser l’espace disponible risque  de ne pas suffire. »

On craint aujourd’hui une autre progression de l’épidémie. En attendant que le gouvernement réagisse par le bon bout, l’inquiétude est partout.

Jeanne FOFANA

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.