Cette décision électoraliste nauséabonde…

Alpha Condé ne veut pas faire face à plusieurs fronts, au moment même où la Grand-savane (Kankan, Siguiri, Mandiana, Kouroussa) se morcelle au bénéfice des concurrents sous-estimés et à Dalein Diallo, le principal opposant reconnu par le président sortant et candidat à sa propre succession.

C’est ainsi que le leader du RPG, acculé à l’interne de son parti et échaudé par un discours tribal condamné par tous, le tout accentué par une pression estudiantine, Alpha Condé cède à travers une décision électoraliste somme toute nauséabonde. Aujourd’hui, seule option qui vaille, se refaire une certaine virginité auprès des siens ou supposés comme tels, écraser les seconds couteaux perturbateurs et coriaces, enfin faire face au principal adversaire qui veut contraindre à l’opposant historique à reconnaitre le verdict – le vrai – des urnes, au risque de s’exposer au chaos.

D’où la décision de « rétablissement du nombre de passagers autorisés et des tarifs de transports par personne en vigueur, avant le 26 mars 2020. » La mesure concerne les véhicules, bus, minibus, motos, taxis et pirogues et bateaux. Sauf que, le port obligatoire des masques par tous les passagers, conducteurs et apprentis chauffeurs est exigé. L’autre décision reste celle liée à la réouverture des bars, restaurants, motels avec à la clé le port obligatoire des masques par le personnel de service, respect des mesures de distanciation physique.

De toutes les façons, rien ne justifiait les restrictions. Lui-même Alpha Condé mobilise des foules tous les jours. En levant ainsi le pied, Alpha semble respirer un peu. Le temps d’une délivrance d’une jeunesse jusque-là contrainte et cachotière, pour dribbler les flics arnaqueurs avec leurs descente sur les lieux de loisirs donnés pour fermés.

Comme quoi, si Alpha Condé estime avoir contenté une tranche de la population, rien ne dit e revanche que celle-ci glissera le bulletin dans l’urne au compte du RPG. La décision nauséabonde l’arrange plus que quiconque : il est soulagé d’un côté. De l’autre côté, ce sont des plates excuses qu’il présente. Drôle de candidat !

Jeanne Fofana, www.kababachir.com

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.