Cette minute de silence qui distingue Don Kass de Kondiano

Le président du parlement guinéen a toujours méprisé les Guinéens tombés sous les balles des forces de défense et de sécurité lors des marches politiques de l’opposition. Claude Kondiano n’a jamais daigné demander une minute de silence aux élus du peuple en la mémoire des victimes du régime d’Alpha Condé. De son côté, le nouveau Premier ministre se distingue et prend réellement de l’ascendance sur celui-là même qui devrait incarner le peuple qu’on bousille à chaque manif politique.

Extrait : «Je voudrais saisir la présente occasion pour avoir une pensée solidaire pour les victimes des différents mouvements sociaux, toutes les victimes, filles et fils de ce pays, dont la disparition est une immense perte, pour les familles ainsi que pour la Nation.A ces familles éplorées et au peuple de Guinée endeuillé, je présente les sincères condoléances de SEM le Président de la République, les miennes propres et celles du Gouvernement. Je vous prie d’observer, avec moi, une minute de silence à la mémoire des disparus. »

 Et Don Kass de rappeler : «  L’histoire récente de notre pays reste marquée de tensions, de violences et de convulsions politiques et sociales récurrentes. Cette situation porteuse en soi de risques sur la paix, l’unité nationale et la cohésion sociale a déjà conduit aux conséquences aussi fâcheuses que mort d’hommes et destruction des acquis économiques. »

C’est pourquoi, le PM entend jouer sa partition.

Plutôt inédit !

Jeanne Fofana, www.kababachir.com

 

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.