Chasser Alpha Condé : le RPG brandit une menace de plainte!

Décidément, Dalein Diallo est devenu ‘’la coqueluche’’ du RPG depuis l’annonce des manifs de rue projetée pour le 4 août 2016. Tous les cadres qui se sont relayés à la tribune, le samedi, à la faveur de l’assemblée générale ordinaire du parti a centré son speech sur le président de l’UFDG.

Auparavant, dans une déclaration en date du 13 juillet 2016, le RPG accuse le Président Cellou Dalein Diallo de vouloir « déstabiliser les Institutions à travers un coup d’Etat militaire», comme le rappelle d’ailleurs la déclaration réponse. Depuis, le parti au pouvoir brandit une possible plainte contre Dalein. La coordinatrice nationale du RPG dit avoir demandé au parti de « porter plainte contre Mamadou Cellou Dalein Diallo. Si ce sieur était dans un autre pays, il l’aurait regretté. Il y a de ces mots qu’un homme politique ne doit pas dire. Mais c’est à nous de réagir. » Il reste que l’UFDG a ses choux à planter ailleurs.

Dans une déclaration, elle affirme : « Prenant conscience que la manifestation de l’opposition peut se transformer en déferlement populaire dont l’ampleur signifierait un cinglant désaveu du pouvoir actuel et la mise en cause de sa légitimité, le RPG Arc-En-Ciel a trouvé, comme pare-feu, la relance du dialogue qui serait la carotte et cette histoire loufoque de coup d’Etat qui serait le bâton. »

Pour le parti de Dalein Diallo, « Cette manipulation dialectique au cynisme stalinien parait aujourd’hui bien surannée. Non seulement l’opposition n’ira à un dialogue que si le cadre est crédible et consensuel et qu’il existe de solides garanties de mise en œuvre de ses conclusions. » Seulement, « rien ne l’intimidera au point de lui faire renoncer à ses droits constitutionnels d’organiser des manifestations pacifiques. »

Les chiens aboient, la caravane passe…

Jeanne Fofana, www.kababachir.com

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.