La chicha est « très dangereuse pour la population »

Depuis quelques jours, les Services spéciaux de lutte contre la drogue et les crimes organisés mènent une guerre contre la consommation de la chicha dans la ville de Conakry. Alors que de plus en plus de jeunes se livrent à cette consommation, les médecins assurent qu’elle a des conséquences néfastes sur la santé des fumeurs.

Selon le docteur Charles Camara, fumer de la chicha avec des gens qui sont atteints par les maladies comme la tuberculose ou l’hépatite B peut infecter une personne saine. « Tout le monde met le tube dans la bouche et ça part d’une bouche à une autre. Nous sommes touchés par ce que ça cause à la société. Nous ne voulons pas que ces pathologies se répandent et que la consommation de la chicha soit un moyen de transmission », a-t-il expliqué.

Étalant son observation sur la toxicité de la substance tout en soulignant la différence qui existe entre la chicha et la cigarette, le médecin a insisté sur sa dangerosité. « La chicha est plus dangereuse, plus nocive, que la cigarette. Elle produit plus de fumée, 125 fois plus que la cigarette, 2,5 fois plus de nicotine et 25 fois plus de goudron que la cigarette, a-t-il déclaré, même si les gens peuvent en consommer pendant des heures sans être irrités ».

Aujourd’hui, cette substance est devenue un problème de santé public qu’il faut éradiquer, a-t-il estimé, exhortant les jeunes guinéens à laisser cette consommation nocive pour leur santé. Il a également demandé aux autorités de prendre les dispositions nécessaires pour mettre fin à cette pratique. « Il faudrait interdire ces choses dans les lieux publics, car c’est très dangereux pour la population », a conclu Dr. Camara.

Thierno Diallo, Kababachir.com

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.