Cinq choses à savoir sur ce jeudi la pandémie de coronavirus

La pandémie de Covid-19 continue. De nouveaux variants se propagent. Les économies sont aussi touchées.

Au vu des évolutions actuelles de la pandémie de coronavirus, la Covid-19 risque, hélas, d’être encore présente longtemps dans nos émissions.  Petit résumé des nouvelles infos :

  • 1) Quelques chiffres actuels

D’après le décompte tenu par l’Agence France Presse, la barre des deux millions de morts de la Covid-19 dans le monde approche, depuis l’apparition du virus, fin décembre 2019.

En Allemagne, l’Institut Robert Koch (RKI) signale un nombre record de décès en 24 heures, avec 1.244 personnes qui ont succombé hier à la maladie.

Covid-19: Réanimation dans un hôpital tchèque
Covid-19: Réanimation dans un hôpital tchèque

  • 2) Un nouveau variant

Le comité d’urgence de l’Organisation mondiale de la Santé (OMS) se réunit aujourd’hui avec deux semaines d’avance pour discuter de ces versions du coronavirus qui ont muté.

Les variants britannique et sud-africain sont particulièrement contagieux et ont été repérés dans 70 pays différents. Une troisième mutation originaire d’Amazonie, au Brésil, est en cours d’analyse au Japon. Les scientifiques craignent que ce variant-là ait un impact sur la réponse immunitaire et l’efficacité des vaccins.

Le Royaume-Uni a annoncé fermer ses frontières aux arrivées de tous les pays d’Amérique du Sud et du Portugal en raison de ce nouveau variant du coronavirus.

L’Afrique du Sud, qui assure la présidence tournante de l’Union africaine, a annoncé la commande de 270 millions de vaccins anti-Covid pour le continent.

Cliquez sur le lien pour lire la vidéo

https://www.dw.com/fr/cinq-choses-%C3%A0-savoir-ce-jeudi-sur-la-pand%C3%A9mie-de-coronavirus/a-56224656

  • 3) Visite de l’OMS en Chine

Treize experts de l’OMS sont arrivés aujourd’hui en Chine pour enquêter sur les origines de la pandémie. Leur mission qui va durer cinq à six semaines débute par un isolement sanitaire de deux semaines. Deux membres de la délégation ont dû rester à Singapour pour de nouveaux examens après avoir été testés positifs.

C’est à Wuhan, dans le centre de la Chine, que le virus a été signalé la première fois.

La Chine a par ailleurs recensé son premier décès du coronavirus depuis mai 2019 dans la province du Hebei où sont apparus plusieurs nouveaux foyers de contamination.

Test anti-corona au Mozambique
Test anti-corona au Mozambique
  • 4) L’économie en Allemagne

La pandémie a des répercussions sur toutes les économies, y compris en Allemagne, pourtant première économie de la zone euro.

Le PIB devrait baisser de 5,5% sur l’année 2020. C’est un creux comparable à celui de la crise financière de 2009, mais moins important que ce qui se passe ailleurs en Europe : France (-9,3%), l’Italie (-9,0%) ou l’Espagne (-11,1%), selon les récentes prévisions de la Banque centrale européenne.

Cette résistance de l’économie allemande s’explique par le fait qu’elle mise d’abord sur l’industrie. Or les commandes à l’industrie manufacturière ont augmenté de 2,3% en novembre, par exemple. De plus, le marché chinois va bien et il représente l’un des principaux débouchés des exportations allemandes.

Mais depuis l’instauration du « confinement partiel », les restaurants, bars, hôtels, des commerces et de nombreux autres lieux en lien avec les loisirs ou la culture sont fermés.

Les fédérations de commerçants craignent une déferlante de faillites, avec la disparition de « 50.000 magasins » dans les prochains mois. La banque publique allemande KfW estime qu’un million d’emplois pourraient être menacés.

L’Etat allemand soutient les entreprises en leur remboursant leurs coûts fixes (électricité, loyer etc.), des aides spéciales sont en vigueur jusqu’à fin janvier. Mais les patrons se plaignent de la lenteur des versements.

La chancelière Angela Merkel, elle, a prévenu que l’Allemagne se préparait à traverser les « huit à dix semaines les plus dures » depuis le début de la pandémie.

  • 5) Couvre-feu en France

Les autorités françaises instaurent un couvre-feu sur l’ensemble du territoire : à partir de samedi 16 janvier, les habitants devront rester chez eux à partir de 17h TU (sauf rares exceptions « liées aux missions de service public »). Les commerces aussi devront fermer à 17h TU.

Les voyageurs en provenance de pays hors Union européenne devront désormais présenter un test négatif à la Covid-19 pour pouvoir pénétrer sur le territoire et seront astreints à un isolement de sept jours.

source: dw.com

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.