Circulation routière : le bordel des forces de l’ordre !

Circuler à Conakry est bien difficile. Pas parce qu’il ya des nids-de-pouls partout, même à Kaloum, siège de la Présidence de la République, mais, parce les forces de l’ordre (policiers, gendarmes) en plus des forces de défense et de sécurité (Bérets rouges et militaires) créent le bordel à tout-va.

 Qu’elles soient en missions commandées ou allant prendre un pot ou vaquant à leurs activités favorites, cette catégorie d’homme en uniforme agacent les autres usagers de la route. Avec des sirènes, klaxons, parfois avec des coups sur les voitures, ces hommes en uniformes abusent de leur statut pour commettre des exactions. Ils cognent des voitures des particuliers, heurtent des motards, des piétons des étalagistes. Sans jamais s’arrêter. Et gare à la réaction de la victime. Un vrai bordel qui devrait interpeller les autorités militaires au plus haut niveau. Mais, vraisemblablement, aucune mesure ne saurait être prise à l’encontre des ces policiers, gendarmes, militaires, bérets rouges. Ils se prennent comme des rois des artères de la capitale et dans une large mesure des routes nationales. Et avec çà, on nous parle de reforme. Pauvres de nous !

Jeanne Fofana, www.kababachir.com

  1. […] Circulation routière : le bordel des forces de l’ordre ! […]

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.