Clap de fin pour le FNDC: Ibrahima Diallo, le beau diable

Certains parient sur la mort clinique du FNDC, avec l’engagement de certains leaders politiques à participer à la présidentielle de 2020, alors qu’ils étaient au FNDC pour s’opposer à un 3è mandat d’Alpha Condé.

Ibrahima Diallo (FNDC), comme un beau diable se bat et multiplie ses sorties médiatiques. Il ne se fait aucune illusion. Le FNDC survivra : « Ce mouvement, c’est pour l’histoire, il faut que les gens le sachent. Le mouvement a été créé à l’initiative de la société civile notamment les forces sociales. Les organisations qui étaient engagées dans les forces sociales, nous avons pris le temps de pouvoir assainir la société civile après ce qui s’est passé pendant les manifestations contre l’augmentation du prix du carburant. Vous avez observez, nous avons appelé la presse quand on a fait l’état des lieux pour assainir la société civile, nous avons lancé un appel à tous les acteurs de la société civile membres des forces sociales de venir pour qu’on prête serment sur le Coran et la Bible. Pour défendre les acquis démocratiques, pour ne pas trahir le combat citoyen que nous menons et le combat citoyen future que nous devons mener, pour ne pas aller prendre de l’argent ailleurs ou bien accepter de capituler pour être nommer à un poste. »

Ibrahima Diallo rappelle : « Moi j’ai mis ma main sur le Coran et tous les membres de la coordination que ça soit Sékou Koundouno, Abdoulaye Oumou Sow, FonikèMenguè, entre autres tous ces membres-là ont accepté de mettre la main sur le Coran et jurer. Les autres qui ont refusé de le faire comme les Dansa, Abdoul Sacko sont partis. Donc aujourd’hui ils sont où ? Vous le savez. Nous avons vu venir la volonté d’Alpha Condé de briguer un 3ème mandat depuis 2015 à l’occasion d’une conférence de presse qu’il a eu avec la presse. »

Ibrahima Diallo rassure chez nos confrère d’Africa Guinée : « Soyez rassurés le FNDC va continuer à se battre jusqu’à la victoire finale. C’est pourquoi au niveau de la coordination du FNDC, malgré tout ce qui s’est passé, vous n’avez pas entendu qu’il y a eu aucune défection. Il n’y a aucune défection au niveau de la coordination parce que nous, nous avons prêté serment et nous avons résisté à toutes les tentations. Donc c’est autant vous dire que le combat-là nous allons le mener même si tous les partis acceptent de partir compétir avec Alpha nous allons continuer le combat. »

Jeanne Fofana, www.kababachir.com

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.