Coalition des Partis Alliés de la Mouvance : conglomérat d’opportunistes !

Que reste-t-il vraiment de la Coalition des Partis Alliés de la Mouvance (COPAM) dont le Dr Saliou Bela Diallo en le porte-parole ? La réponse est connue : une coquille vide.

Constituée au départ d’un conglomérat d’opportunistes en quête de postes, la COPAM vit ses derniers jours, parce que dépourvu de toutes orientations stratégiques enclines à aider Alpha Condé dans la réalisation de sa fameuse politique de Guineais back. Nombreux opportunistes ont fait défection, soit parce que la structure navigue à vue, soit parce qu’ils ne tirent rien, soit parce qu’ils trouvé mieux ailleurs. Mais, pour faire comme si tout va bien, les plus courageux tentent de recoller les morceaux à l’approche des joutes électorales qui s’annoncent très prisées et corsées.

Déjà, selon des sources concordantes, une liste devrait être sur la table d’Alpha Condé pour une série de décrets afin de désintéresser cette kyrielle de courtisans qui se tournent les pouces. Mais aux dernières nouvelles, il y a eu du ver dans le fruit, lié notamment à la sortie du 17 avril du Dr Saliou Béla Diallo – l’autre faiseur de roi qui ne trouve toujours pas de récompense – évoquant le 3è mandat. Et pourtant, la consigne était claire : « Le président a d’autres préoccupations, développer la Guinée, créer de l’emploi, assurer l’autosuffisance alimentaire, etc. »

Au lieu de distiller cet axiome connu de tous, le transfuge du l’UFDG s’est plutôt placé contre la modification de la constitution. Alpha Condé a vu rouge et du coup aurait mis le pied sur la liste des décrets récompensant la COPAM. Pour ne pas perdre tout, Saliou Béla est revenu sur les ondes pour ravaler tout. Qui est fou ?

 

Jeanne Fofana, Kababachir.com

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.