COMIGUI : Jean Baptiste Williams contre la structure de Johanna Barry ?

Au cours d’un point de presse, Jean Baptiste Williams fustige le Comité Miss Guinée (COMIGUI), une structure pilotée par Johanna Barry.

Le Directeur National des Arts et de la Culture dit n’est pas être contre Jean Elo et Johanna Barry, mais il affirme tout de même vouloir mettre de l’ordre dans « la maison ».

« J’ai n’est rien contre Jean Elo et Johanna. Mais je suis désolé. Un couple ne peut pas piloter un évènement de souveraineté nationale. Sinon cela devient du business. On les remercie et on les  félicite pour tout ce qu’ils ont fait jusque-là. Mais il faudrait bien qu’on s’asseye de mettre de l’ordre dans la maison. Et je vous le dis. C’est un combat que je mène depuis sept (7) ans ».

 Après une multitude de critiques formulées contre cette structure organisatrice des activités ‘’Miss Guinée’’, promet de poursuivre les démarches auprès du ministre de Sport, de la Culture et du Patrimoine historique.

« Depuis 2009 je me bats pour cela. Compte tenu du nombre de ministres qui se sont succédés jusqu’à Siaka Barry, j’ai toujours posé le sujet dans les règles de l’art. Un comité ou n’importe qu’elle instance qui doit piloter une élection Miss nationale relève d’un organe national, de la souveraineté nationale. Sur cela, les textes sont bien clairs. Je vous informe que depuis l’arrivée du ministre Siaka Barry, les dossiers se trouvent dans les mains du Conseiller Juridique et là, il y a rien n’à dire, sinon c’est la faute à nous tous. Et ce n’est pas normal. Prenons l’exemple sur le championnat national en matière de sports. C’est organisé par la fédération nationale sportive. C’est des gens qui sont élus et qui constituent ces fédérations. Maintenant que le pays évolue et que ça avance. On doit avancer », explique M. Janot.

Mais pour de nombreux observateurs, les agitations de Jean Baptiste Williams n’est autre qu’une opération de charme et une tentative de récupération du marché, compte tenu du fait que c’est une affaire de sous qui est en jeu.

Abdoul Wahab Barry, www.kababachir.com

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.