Comment reloger les services publics dans le patrimoine de l’Etat

Le Président de la République a instruit le gouvernement de recenser tous les édifices de l’Etat afin de reloger les services publics occupant des bâtiments privés. Alpha Condé a donné cette consigne la semaine dernière, à Conakry.

Une disette financière. C’est manifestement à cela que de nombreux propriétaires d’immeubles à Kaloum risquent d’aboutir. Ces immeubles sont loués par l’Etat, à des milliards GNF, alors que seules les locations d’un an pourraient construire des bureaux sur le plateau de Koloma.

Immeuble Chérif, Immeuble Kakandé, Immeuble ceci, Immeuble cela, etc. constituent des saignées financières pour l’Etat et pour certaines Institutions républicaines, notamment le CES, la Cour des comptes, la Cour constitutionnelle dont KPC en est le proprio. Alpha Condé veut en finir. Pour lui, « il y a lieu de revoir cette question de location d’immeubles abritant les services publics à des coûts exorbitants alors même que la construction d’immeubles administratifs par l’Etat est une voie plus avantageuse et économique pour les deniers publics. »

Il oublie que c’est un deal qui enrichi toute une chaîne au sein de l’administration financière de l’Etat. On veut bien voir jusqu’où cette démarche d’Alpha Condé peut aller. Parce que, à un moment donné il aura un choix à faire : faire saigner l’Etat et enrichir ses proches comme il est de coutume depuis bien des ans, ou affaiblir ses proches pour le compte de l’Etat.

Jeanne Fofana, www.kababachir.com

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.