COMPTEURS A PREPAIEMENT : EDG rectifie le tir

Electricité de Guinée (EDG), l’entreprise publique en charge de la fourniture de l’électricité aux Guinéens n’entend pas céder à l’hostilité que ses clients ont déjà manifestée à l’égard des compteurs à pré-paiement qu’elle se propose d’installer dans les ménages. Cependant, de ces manifestations d’hostilité qui avaient notamment éclaté à Kaloum, elle semble avoir tiré un enseignement : celui de mettre la sensibilisation en avant. En tout cas, cet aspect qui semblait avoir été oublié était hier au menu d’une rencontre des responsables de la société et une centaine de jeunes mobilisés à la Bluezone de Kaloum. EDG s’est efforcée de démontrer à l’auditoire que les compteurs en question sont un atout pour les clients.

C’est surtout Abdoulaye Koné, en charge du projet de l’installation de ces compteurs prépayés qui a piloté la sensibilisation. Mettant l’accent sur les avantages en rapport avec ces compteurs, il a tout d’abord tenu à admettre qu’ils relèvent du dispositif des réformes que la société entend mettre en œuvre. Ainsi, avoue-t-il : « L’objectif de toute société de distribution d’énergie c’est de mieux gérer la demande sur son réseau électrique afin de lui permettre de couvrir cette demande à la satisfaction de sa clientèle ».

Mais au-delà, ce sont selon lui, les clients qui auront a tiré le plus de bénéfice après l’installation des compteurs à prépaiement. S’adressant directement aux jeunes qu’il avait en face, Abdoulaye Koné a notamment déclaré : « Le compteur à prépaiement vous donne l’avantage de gérer votre budget, par rapport à votre revenu pour pouvoir consommer votre électricité. Il met également fin à la pénalisation des clients pour le retard ou le non-paiement des factures. Les cartes de recharges seront disponibles partout et très proches des clients, histoire de mettre fin aux difficultés liées au versement des montants de la facture et aux magouilles que certains agents de l’EDG entretenaient avec certains ménages ».

Et à l’issue de son exposé et des échanges, le directeur communal de la jeunesse de Kaloum, après avoir positivement apprécié la démarche, s’est, au nom de l’ensemble des jeunes ayant pris part à la sensibilisation, engagé en faveur d’une fidèle restitution auprès des ménages de la commune. Désormais, il ne reste qu’à attendre de voir ce que cette autre approche aura comme effet.

Anna Diakité, www.kababachir.com

 

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.