Conclusion du dialogue politique : Baidy Aribot se fait voix !

Le rapprochement entre l’UFR et le RPG ne semble pas satisfaire bien des cadres et militants du parti de Sydia Touré. Depuis sa nomination comme Haut représentant du Chef de l’Etat, le président de l’UFR s’est effacé et Baidy Aribot s’est ouvert ce boulevard pour reprendre le parti et lui donner une nouvelle dimension.

Il a bien joué pour rapprocher les positions tant au niveau de l’opposition républicaine qu’au niveau du parti au pouvoir. L’intéressé, le député de Kaloum, donne sa version des faits, s’agissant des accords politiques inter Guinéen : « Il n’a pas d’affirmation personnelle au sein de l’UFR, à part la position commune du parti. » Il dénonce au passage le dialogue politique qui, selon lui devrait être inclusif. Seulement, « il est tout sauf cela. » Conclusion : « L’UFR n’est pas concernée par ce dialogue. Le dialogue était entre les deux partis l’UFDG et le RPG. » On comprend à travers cette sortie de Baidy Aribot, une certaine frustration, dénonçant ce qu’il appelle des « partis politiques qui ne remplissent pas une cabine téléphonique».

S’agissant de l’opposition républicaine, Baidy fait un petit clin d’œil inamical : « Elle est devenue une opposition républicaine-partenaire, elle a réclamé des faveurs, elle les a eues, elle va bien se taire maintenant. Nous, nous avons un poids électoral au Parlemant ( ?) ».

Certaines voix s’élèvent pour parler d’une certaine lassitude au sein de l’UFR, notamment à cause de sa proximité avec le RPG. Conséquence : on s’achemine vers la fin de la lune de miel.

Jeanne Fofana, www.kababachir.com

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.