Condamnation des journalistes : Les associations de presse exigent l’annulation du verdict

Comme annoncé précédemment, trois journalistes chroniqueurs de l’émission “Africa 2015” de la radio Nostalgie ont été condamnés mercredi à deux mois de prison avec sursis par un juge du tribunal de première instance de Kaloum.

Il s’agit de Thierno Maadjou Bah, Sidi Diallo et Ibrahima Lincoln Soumah, que le juge Abdoul Gadiry Diallo a retenus dans les liens de la culpabilité en les condamnant à deux mois de prison assortis de sursis avec une amende de 500.000 GNF chacun, pour des faits de diffamation et de complicité.

Après cette décision de justice, les associations de presse demandent l’annulation du verdict et menace de porter plainte contre le juge en charge du dossier devant le Conseil supérieur de la magistrature.

« L’URTELGUI, l’AGUIPEL, l’AGEPI, le REMIGUI, l’UFSIG, l’APAC-Guinée, le SPPG, UPF, UPLG exigent l’annulation de ce verdict très mal à propos, qui rappelle d’ailleurs, les épreuves vécues ces dernières années par la presse guinéenne, dans des affaires judiciaires antérieures, ayant fait l’objet d’un traitement attentatoire à la liberté des journalistes en Guinée » lit-on dans une déclaration conjointe.

Alfred Bangoura, www.kababachir.com

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.