Condé inflige une patience et une anxiété insoutenables

C’est comme s’il voulait fermer la bouche aux Guinéens plutôt portés sur
la mise en place du nouveau gouvernement. En tout cas Alpha Condé
inflige impitoyablement une longue patience aux prétendants aux postes
de la 4è République. Le président guinéen impose aussi et
simultanément aux autres cadres en poste, peu rassurés de leur
maintien, une anxiété insoutenable.

Pour y arriver, il demande et obtient la démission du Premier ministre et
de son gouvernement. Mais, en toute discrétion…publique. Kassory et
son équipe gèrent tout de même les affaires courantes, mais aucune
rencontre au sommet. Le conseil interministériel n’a pas eu lieu cette
semaine, la grand-messe des Chefs de départements. Encore moins le
conseil des ministres, le rendez-vous hebdomadaire entre le président et
ses ministres. Chacun est quand même à son poste chaque matin et
quitte les bureaux aux heures habituelles.

Comme si tout cela ne suffisait pas, pour imposer aux uns la longue
patience et aux autres la gestion de l’épreuve de l’anxiété, Alpha Condé
demande récemment au RPG d’organiser un safari pour l’arrière-pays
pour aller applaudir des deux mains l’électorat qui l’a porté dans les
urnes le 18 octobre 2020. Peut-être qu’en chemin, certains apprendront
leur départ du gouvernement et d’autres, leur promotion ou leur maintien.

Jeanne Fofana, www.kababachir.com

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.