Confiance entre pouvoir-opposition : « ça dépendra… », selon Dalein

La confiance renaît-elle entre pouvoir et opposition républicaine, après la rencontre Dalein-Alpha et les engagements inédits pris par le président de la république ? On est tenté de le croire.

Mais, pour le chef de file de l’opposition, intervenant lundi matin sur RFI, « Cela dépendra de la suite qu’il (NDLR, Alpha Condé) va donner à ses propres engagements parce que c’est ça, la crise de confiance est née de l’inobservation, de la non-application des engagements qui ont été pris, et aussi parfois de la Constitution et des lois de la République. » Seulement, poursuit Dalein Diallo, « S’il s’engage résolument dans cette voie, naturellement il y aura décrispation, les tensions vont baisser. Puis on va peut-être aller vers une collaboration plus fructueuse pour la démocratie et pour l’amélioration des conditions de vie des citoyens. » Comme quoi, « La balle est dans son camp. »

Pour sa part, l’opposition républicaine dit préférer « le dialogue à la rue parce que dans la rue, on a perdu plus de 70 militants qui ont été tués dans ces manifestations pacifiques. S’il y a un dialogue, nous préférons aplanir nos divergences autour de la table que d’aller dans la rue. Mais s’il n’y a pas de dialogue, de bonne foi, naturellement les manifestations pacifiques, qui constituent un droit consacré par la Constitution, seront utilisées. »

A bon entendeur salut !

Jeanne Fofana, www.kababachir.com

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.