Congrès de l’UFDG : Dalein Diallo, illégale ?

Il devrait être tenu depuis le mois d’août, mais, on joue à la prolongation. L’organisation du Congrès de l’UFDG réclamé à cor et à cri devrait s’effectuer depuis. Mais, jusqu’à présent, rien. On comprend car, des enjeux, il y en pas. C’est pour la formalité. Dalein est le seul candidat potentiel. Il s’attend donc à passer hauts les mains. Les instances du parti sont renouvelées ou sont en passe de l’être.

Les rapports orageux sont aplanis apparemment entre Bah Oury, alors candidat et Cellou Dalein Diallo. Cette situation agace certains militants qui ne trouvent pas trop leurs comptes dans la léthargie, encore moins, dans les largesses du chef.  C’est pourquoi, certains estiment qu’un processus devrait prendre forme pour assurer des États Généraux de toute la gestion durant les cinq dernières années avec un bilan pour tous les titulaires des postes en général et ceux installés par le congrès de 2009.

Selon des informations, depuis six mois, on devrait procéder au renouvellement des structures à la base pour finir par l’installation des instances dirigeantes (bureau exécutif, secrétariats nationaux, conseil politique, etc.) en août. Seule excuse, les bourrasques entretenues par Dalein et Bah Oury. Tout ceci derrière le parti, on devrait donc penser aujourd’hui à la tenue du Congrès. On crie donc déjà à l’illégitimité de Dalein, après le mois d’août.

Jeanne FOFANA, www.kababachir.com

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.