Le conseil de Dalein à Alpha Condé : «Un homme d’État ne doit pas avoir d’état d’âme, il faut être pragmatique»‏

Quelques jours après l’annonce de la «mise en veilleuse» du projet Simandou par le géant minier Rio Tinto, le chef de file de l’opposition s’en prend à son adversaire le président Alpha Condé qu’il accuse d’avoir boycotté le méga projet estimé à 20 milliards de dollars américains d’investissement. Pour le président de l’Union des forces démocratiques de Guinée (UFDG), Cellou Dalein Diallo, le chef de l’État a voulu donner la concession minière à ses «amis Sud-africains». Une démarche qui a échoué.

«Pour stabiliser son régime fiscal et acquérir définitivement son permis, Rio Tinto a payé 700 millions de dollars à la Guinée. Mais après, on est revenus là-dessus. On a changé le Code minier [pour dire que] désormais toute infrastructure qui sera construite appartiendra à hauteur de 51% à la Guinée». Une révision qui a eu pour conséquence : la Guinée doit payer les 51% lui revenant, explique M. Diallo.

Dans son intervention, l’ancien Premier ministre a fait une recommandation à l’endroit de son challenger pour ses prochaines décisions. «Un homme d’État ne doit pas avoir d’état d’âme, il faut être pragmatique», a-t-il conseillé. Le patron de l’UFDG rappelle en outre que le gisement de fer de Simandou était très convoité par plusieurs entreprises minières.

Thierno Diallo, Kababachir.com

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.