Consignes de vote : Faya évite la fissure in extrémis

«On n’a donné la consigne très ferme à tous les militants et militantes de ne voter pour personne. Ce sera une flagrante contradiction avec nous-mêmes. Nous disons non à cette élection. A cet effet, nous adresseront des circulaires à toutes nos fédérations de ne pas voter le18 octobre», déclare le président du PEDN Lansana Kouyaté.

Faya Milimono du BL n’est pas du même avis. Surtout au moment même où son parti tangue et frise l’implosion. Certes, « Le BL n’a pas donné et ne donnera pas de consigne d’alliance et encore moins de vote à ses militants et sympathisants », en revanche, «Il reste entendu que toute action entreprise par un responsable ou un militant du parti doit être comprise comme relevant strictement de ses droits et devoirs citoyens qui n’engagent que l’intéressé. Partant, tout militant ou responsable du BL qui se permettrait d’associer le nom du BL à sa démarche personnelle en subira les conséquences disciplinaires », précise FayaMilimono.

En tout cas, avant même cette sortie de Faya, Samuel Kourouma, premier secrétaire en charge des questions électorales au sein du Bloc Libéral, était présent à la cérémonie de signature d’une convention de plusieurs partis politiques dénommée “Alliance pour l’Alternance Démocratique” au siège de l’UFDG, ce week-end : « J’étais là-bas en mon nom personnel, pas au nom du BL. Le parti n’a pas donné de consignes de vote mais, en tant que citoyen, j’ai décidé de soutenir de mon gré, la candidature d’El hadj CellouDalein pour l’alternance. Si nous voulons être cohérents, on ne peut pas dire que nous nous battions pour l’alternance et, ne pas aller le faire dans les urnes et de continuer à le faire dans la rue », réagit-il chez nos confrères de mosaïque Guinée.

Jeanne Fofana, www.kababachir.com

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.