Contentieux électoral : Des candidats invitent la Cour constitutionnelle à dire le droit

Dans une déclaration conjointe lue par Dr Makalé Traoré, candidate du parti PACT, le Collectif des candidats à la présidentielle du 18 octobre rejette catégoriquement les résultats provisoires proclamés par la CENI ce samedi 24 octobre.

Ce, précisent-ils, en raison des ‘’graves irrégularités enregistrées avant, pendant et après le scrutin’’. Mais ce n’est pas tout !

‘’Les candidats ont décidé d’introduire chacun un recours à la cour constitutionnelles. Ils lancent un appel à cette cour constitutionnelle pour qu’elle fasse preuve de responsabilité et d’objectivité dans le traitement du contentieux électoral. Le collectif invite la cour constitutionnelle à dire le droit, rien que le droit, afin de rétablir la vérité des urnes et pour éviter de mettre en danger la paix sociale et la stabilité du pays », a insisté la présidente du PACT, Dr Makalé Traoré.

Alors que la pression internationale s’accentue sur le pouvoir de Conakry depuis la publication des résultats, le collectif déplore du fait que la mission conjointe CEDEAO-UA-ONU, n’ait rencontré que deux candidats sur les douze qui ont participé à l’élection présidentielle’’.

Au cours de la conférence de presse, Cellou Dalein Diallo a annoncé la suspension des manifestations jusqu’à ce que la Cour Constitutionnelle publié les résultats définitifs de la présidentielle.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.