Contre manifestations politiques : de la chasse à l’apiculture

Les Donzos, cette colonne de chasseurs traditionnels ayant fui – pour une bonne cause du régime – la brousse et qui écument les cercle du RPG, parti au pouvoir ont été récemment démasqués, démystifiés et désacralisés par des jeunes opposants. Leurs accoutrements bizarres faits de cauris, de queue de bête et de miroir ont été traînés dans la boue.

Quelques semaines après cette descente aux enfers de Donzos, le régime de Conakry, à travers les bons offices d’une communauté conservatrice de la Basse-côte jette son dévolu sur les abeilles. On part donc de la chasse à l’apiculture. Qu’est-ce à dire ? Il s’agit de lâcher des abeilles sur des opposants marchant contre des promesses non tenues d’Alpha Condé, contre des engagements signés mais non respectés du président de la République. La dispersion ne sera donc pas par coup de gaz lacrymogène, de cailloux ou de balles réelles émanant des forces de Baffoe.

L’information a été donnée samedi au siège du RPG. Voici ce qui en est ressorti : « Au cours de notre entretien le doyen de la communauté baga s’est beaucoup appesanti sur la paix. Parce que ces derniers temps, la capitale Conakry est devenue presqu’un champ de bataille pour indisposer ceux qui ne sont même pas intéressés par la politique. Le doyen nous a dit que s’il faut sortir des abeilles pour qu’il y ait paix, qu’ils le feront», lit-on sur les réseaux sociaux. On

risque d’avoir des ruches en pleines rues de Conakry. Avec Alpha Condé, on aura tout vu.

Sauf des promesses tenues !

Jeanne Fofana

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.