Contrôle judiciaire pour Yala et Abou Bakr : jusqu’à quand ?


Il est reproché à Diallo Souleymane, Yala Le lynx (nom attribué sans la satirique) ceci : « complicité de production, diffusion de données de nature à sur le fondement des articles 32 et 33 de la Loi sur la Cyber- troubler la sécurité publique, à porter atteinte à l’honneur et la dignité Sécurité ».

Partant, il est placé sous contrôle judiciaire et doit se présenter au tribunal deux fois par semaine (mercredi et vendredi). Le directeur général de la radio Lynx FM écope des mêmes ennuis. C’est du moins ce qui ressort de son audition. Boubacar Alghassimou Diallo, dit Abou Bakr, n’a pas voulu jouer sur les subtilités utilisées par la PJ.

En effet, on lui a signifié qu’il n’est pas sous contrôle judiciaire. Pourtant, «Ils m’ont dit que la plainte contre moi reste maintenue et de me présenter avec M. Diallo chaque mercredi et vendredi matin », rapporte l’intéressé, lequel d’ailleurs sera encore devant les juges le mercredi. Certainement, on en saura davantage. »

En attendant, les langues délient. L’opinion est au courant que c’est à cause d’une dénonciation faite par Doussou Condé à l’encontre de Mohamed Diané que les ennuis ont commencé à Lynx FM. Ces dénonciations sont liées à la gestion supposée opaque des rémunérations des agents de la MUNISMA. Détournement ou pas, Mohamed Diané en a plein le dos : Doussou Condé l’empêche de dormir tranquille à cause de ses diatribes.

Soit !

Jeanne Fofana, www.kababachir.com

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.