Convocation des opposants : Cellou Dalein prévient…

Alors que 5 opposants doivent se présenter le 03 mai devant le juge d’instruction du tribunal de première instance de Dixinn, pour répondre des accusations des autorités sur l’incendie du Commissariat de Cosa, le 22 mars dernier lors d’une manifestation de l’opposition, Cellou Dalein Diallo hausse le ton et prévient que l’opposition ne se laissera pas intimider.

Il s’agit d’Alhousseine Makanéra Kaké, Elhadj Boubacar Diallo, Thierno Sadou Bayo, Dr Ibrahima Sory Diallo, Nestor Kabadouno, tous signataires de la lettre d’information de la marche du 22 mars dernier.

Les autorités guinéennes accusent ces personnes d’être responsables des préjudices causées ce jour-là à Cosa.

Très remonté contre cette convocation de ses pairs de l’opposition, Cellou Dalein Diallo, est revenu, au cours de la dernière assemblée générale hebdomadaire de son parti, l’UFDG,sur ce sujet qui domine l’actualité politique en Guinée.

« On a dit qu’il faut convoquer les leaders de l’opposition qui ont signé la déclaration d’information sur la manifestation. Nous n’allons pas continuer à être naïf avec monsieur Alpha Condé. Nous privilégions le dialogue ; mais, nous ne sommes pas naïfs. S’il ne veut pas qu’on maintienne l’atmosphère de décrispation, il faut qu’on tire les conséquences », a prévenu le numéro un de l’UFDG qui dénonce une campane d’intimidation.

Le leader de l’opposition, qui qualifie cette ‘’convocation de provocation’’, exhorte ses militants à accompagner les leaders politiques de l’opposition au tribunal de première instance de Dixinn, le 03 prochain.

« Il faut que vous soyez préparés et que le 03 mai, vous soyez tous au tribunal de Dixinn parce qu’il n’est pas question de se laisser intimider par Alpha. Il faut qu’on prenne des dispositions. D’ores et déjà, je vous exhorte à vous mobiliser pour défendre le droit ; mais, pour aller le 03 mai au tribunal de Dixinn, accompagner les leaders qui ont été injustement convoqués », a insisté le Chef de file de l’opposition guinéenne.

Par ailleurs, Cellou Dalein regrette le harcèlement des opposants par le régime d’Alpha Condé et promet que l’opposition ne va pas se laissera distraire par les agissements du pouvoir en place.

« Après ma rencontre avec le Président de la République, je pensais qu’on allait rentrer dans une dynamique d’apaisement ; mais, ce n’est pas ça. Ibrahima Sory Camara a été jugé et condamné à une peine sévère. Les militants de l’UFDG à Marela sont détenus à Faranah. Les 53 militants de l’UFDG de Kalinko sont détenus à Faranah. On continue malheureusement à harceler les militants de l’opposition, mais, on va se retrouver pour tirer les conséquences », a-t-il prévenu.

A 3 jours de la date butoir, l’opposition appelle ses militants à la mobilisation. Mais il reste à voir le pouvoir ne va pas de délocaliser à Kaloum, pou changer de stratégie, comme l’avait fait récemment lors du procès d’Ibrahima Sory Camara de l’UFDG, qui avait été finalement condamné au TPI de Kaloum à 18 mois de prison ferme.

Ibrahima Sory Camara, www.kababachir.com

 

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.