Coronavirus : le FMI prévoit une récession mondiale en 2020

Le FMI prédit une récession mondiale d’au moins 3 % cette année, tout en insistant sur l’incertitude « considérable » liée à cette crise inédite.

L’essentiel :

  • Emmanuel Macron a annoncé lundi la prolongation du confinement jusqu’au 11 mai dans le cadre de la lutte contre le Covid-19. « L’épidémie commence à marquer le pas » et « l’espoir renaît », a souligné le président, tout en reconnaissant que la France n’était « à l’évidence pas assez préparée » à la pandémie.
     
  • Les crèches, écoles, collèges et lycées rouvriront « progressivement » à partir du 11 mai, a annoncé lundi Emmanuel Macron, mais, dans l’enseignement supérieur, les cours ne reprendront « physiquement pas avant l’été ». 
     
  • La France se rapproche du cap des 15 000 décès depuis le début de l’épidémie du coronavirus, avec 14 967 morts, le pays se situant dans « une phase de haut plateau », a indiqué lundi la direction générale de la Santé dans un communiqué. Il y a eu 335 décès de plus en un jour dans les hôpitaux. Par ailleurs, 239 morts supplémentaires ont été signalés dans les Ehpad et autres établissements médico-sociaux. 
     
  • Le gouvernement aggrave ses prévisions économiques. Le ministre de l’Économie Bruno Le Maire prévoit un recul de 8 % du produit intérieur brut en France en 2020. Le ministre des Comptes publics Gérald Darmanin a indiqué qu’en conséquence le déficit public se creuserait plus que prévu, à environ 9 % du PIB tandis que la dette augmenterait à 115 %.
  • Les États-Unis ont recensé lundi 1 509 décès dus au coronavirus en 24 heures, soit presque le même chiffre que la veille, selon le comptage de l’université Johns-Hopkins, qui fait référence. Ce bilan journalier porte à 23 529 le nombre total de décès recensés depuis le début de la pandémie aux États-Unis, pays le plus endeuillé au monde par le Covid-19.
     
  • L’Italie a passé lundi le cap des 20 000 morts dus au nouveau coronavirus, selon le dernier bilan officiel, qui fait toutefois état d’une baisse des patients en soins intensifs pour le dixième jour consécutif. Profitant d’une tendance à la baisse du nombre de morts causés par la pandémie de coronavirus, l’Espagne, qui a passé la barre des 18 000 morts, a desserré d’un cran lundi son confinement en autorisant une reprise partielle du travail, bien qu’ailleurs la maladie continue à endeuiller la planète.
     
  • La pandémie du nouveau coronavirus a fait au moins 117 752 morts dans le monde depuis son apparition, en décembre, en Chine, selon un bilan établi par l’Agence France-Presse à partir de sources officielles lundi à 21 heures. Plus de 1 889 410 cas d’infection ont été officiellement diagnostiqués dans 193 pays et territoires depuis le début de l’épidémie.

15 h 42 – Le festival des Francofolies de La Rochelle annulé

      Le festival des Francofolies de La Rochelle, un des grands rendez-vous des musiques actuelles de l’été en France, a été annulé en raison des conséquences de la crise sanitaire liée au nouveau coronavirus, ont indiqué les organisateurs mardi. L’événement charentais devait se tenir du 10 au 14 juillet. Il avait réuni 150 000 festivaliers l’an passé. La 36e édition est reportée aux mêmes dates en 2021.

15 h 37 – Le G7 favorable à la suspension provisoire du service de la dette des pays pauvres

      Les ministres des Finances et les banquiers centraux du G7 se sont dits favorables à une suspension provisoire des paiements des intérêts de la dette des pays pauvres « pour aider ces pays à faire face aux impacts sanitaires et économiques » de la pandémie du coronavirus. Dans un communiqué publié à l’issue d’une réunion virtuelle, ils précisent qu’une éventuelle suspension de la dette pour une période déterminée devra recevoir l’aval de « tous les créanciers officiels bilatéraux du G20 et comme convenu avec le Club de Paris ». Le G20 inclut des économies émergentes, comme la Chine et la Russie.      

15 h 19 – Feu vert en Chine aux essais cliniques de deux nouveaux vaccins

      La Chine a annoncé, mardi, avoir approuvé des essais cliniques sur l’homme pour deux vaccins expérimentaux supplémentaires afin de lutter contre le nouveau coronavirus, dans le cadre d’une lutte mondiale pour juguler la pandémie. Les deux vaccins utilisent des agents pathogènes inactivés, a expliqué Wu Yuanbin, un responsable du ministère chinois de la Science et de la Technologie, lors d’un point de presse. Les essais pour l’un des vaccins, développé à Pékin par la société pharmaceutique chinoise Sinovac Biotech, cotée au Nasdaq, ont été approuvés lundi par l’agence chinoise des médicaments et de la sécurité alimentaire, a précisé M. Wu. Le deuxième, développé par l’Institut de produits biologiques de Wuhan et l’Institut de virologie de Wuhan, a reçu le feu vert dimanche.      

15 h 05 – La justice française restreint l’activité d’Amazon aux seuls produits essentiels

      Le tribunal judiciaire de Nanterre a ordonné mardi à Amazon France d’établir une évaluation des risques inhérents à l’épidémie de Covid-19 pour tous ses entrepôts et de restreindre en attendant son activité aux seuls produits essentiels. La juridiction estime que la société a « de façon évidente méconnu son obligation de sécurité et de prévention de la santé des salariés ». Elle lui enjoint de restreindre son activité « aux seules activités de réception des marchandises, de préparation et d’expédition des commandes de produits alimentaires, d’hygiène et médicaux, sous astreinte d’un million d’euros par jour de retard et par infraction constatée ». Cette restriction s’applique « dans les 24 heures » et pour un mois.      

14 h 38 – Le FMI table sur une récession mondiale en 2020

      « Cette crise ne ressemble à aucune autre » : en annonçant, mardi, une récession mondiale de 3 % cette année, le FMI a prévenu que cela pourrait être bien pire tout en reconnaissant la difficulté de faire des prévisions économiques tant l’incertitude est « considérable ». « Le monde a radicalement changé en trois mois. […] Nous rencontrons une sombre réalité », a résumé Gita Gopinath, l’économiste en chef du Fonds monétaire international dans le dernier rapport sur les perspectives économiques mondiales. « Il est très probable que, cette année, l’économie mondiale connaîtra sa pire récession depuis la grande dépression » des années 30 et dépassera celle de la crise financière mondiale, a-t-elle également ajouté.      

14 h 18 – La Suède passe la barre des 1 000 morts

      Le nouveau coronavirus a causé la mort de plus de 1 000 personnes en Suède depuis le début de l’épidémie. Selon un bilan officiel communiqué mardi par les autorités sanitaires, le Covid-19 a tué 1 033 personnes et 11 445 cas de personnes infectées ont été recensés dans ce pays de 10,3 millions d’habitants. La Suède a adopté des mesures plus souples que la plupart des pays européens pour tenter de contenir la progression du virus.      

14 h 10 – Le débat sur l’allongement du temps de travail est « clos » pour le président du Medef

      Le président du Medef Geoffroy Roux de Bézieux a jugé, mardi, « clos » le débat sur un allongement du temps de travail. Samedi, ses déclarations et celles de plusieurs responsables économiques appelant les Français à travailler plus après le confinement pour provoquer un sursaut économique avaient créé la polémique. 
Une augmentation du temps de travail « ne peut se faire que dans le dialogue social avec les syndicats, par entreprise : j’ai lu leur réponse, donc le débat est clos d’une certaine manière, puisqu’ils ont tous répondu plus ou moins fortement qu’il n’en était pas question », a estimé le dirigeant de la principale organisation patronale française.      

13 h 43 – Près de 2 Français sur 3 ont trouvé Macron convaincant

      Selon un sondage OpinionWay-Square pour Les Échos , réalisé après l’intervention télévisée d’Emmanuel Macron lundi soir, 62 % des Français ont jugé le chef de l’État convaincant.
Lors de son allocution, le président a notamment indiqué que la sortie du confinement se ferait progressivement à partir du lundi 11 mai.      

13 h 40 – Le PIB du Royaume-Uni pourrait subir une chute historique de 13 % en 2020

      Le Royaume-Uni pourrait subir une chute historique de 13 % de son produit intérieur brut (PIB) en 2020, en raison du coup d’arrêt infligé à l’économie par le coronavirus, selon un scénario qui se fonde sur un confinement du pays de trois mois, a annoncé mardi un institut public. L’OBR, chargé des prévisions économiques et budgétaires auprès du gouvernement, prévient en outre que le taux de chômage est susceptible de s’envoler à 7,3 % en 2020, avec un choc particulièrement fort au deuxième trimestre. Ses estimations se fondent sur un confinement qui durerait trois mois, suivi d’une autre période de trois mois au cours desquelles les restrictions seraient peu à peu levées.      

13 h 38 – Une étude pour évaluer l’hydroxychloroquine en prévention

      Une étude menée sur 900 soignants va évaluer si deux médicaments, l’hydroxychloroquine et l’azithromycine, sont efficaces pour empêcher d’attraper le Covid-19, ont annoncé mardi les hôpitaux de Paris (AP-HP). Ses résultats sont attendus dans environ « 70 jours », a expliqué à son responsable, le Professeur Jean-Marc Tréluyer, de l’Unité de recherche clinique Necker-Cochin. Nommée PrEP COVID, cette étude ne porte pas sur le traitement de la maladie, mais sur sa prévention, en associant un traitement médicamenteux en prophylaxie à des gestes-barrières (lavage de mains, masques…).

Lire aussi Ce nouvel essai qui pourrait clore la polémique sur le professeur Raoult       

13 h 28 – Jens Stoltenberg : « Nous devons tirer les enseignements de cette crise »

      Les pays membres de l’Otan doivent penser à constituer des stocks de matériel de santé au niveau national et éviter une trop grande dépendance étrangère pour leurs approvisionnements, a affirmé mardi le secrétaire général de l’Otan Jens Stoltenberg. « Nous devons tirer les enseignements de cette crise et mieux préparer la prochaine », a-t-il averti lors d’une conférence de presse au siège de l’Otan à Bruxelles, à la veille d’une réunion des ministres de l’Alliance atlantique consacrée aux conséquences de la pandémie.  

Source: Lepoint.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.