Correction du fichier électoral : l’opposition représentée?

La correction du fichier électoral fait actuellement débat. L’opposition accuse le pouvoir ou plutôt la Ceni de n’avoir pas associé ses représentants choisis à cet effet. Le pouvoir de son côté balaie d’un revers de main. Et c’est le ministre Alhassane Condé qui déclare que l’opposition a participé cette opération.

En tout cas, les médias d’Etats notamment la télévision nationale montre tous les jours des personnes présentées comme étant celles qui représentent l’opposition et jamais les opposants n’ont porté plainte contre celles-ci. Sydia Touré se contente de ceci, en répondant à la sortie du ministre Alhassane Condé : « Je pensais que c’était la CENI qui s’occupait de cette question (Correction du fichier, NDLR). Que le ministre de l’administration du territoire, le dise ça n’engage que lui. Moi je sais que nous n’avons tenu aucune rencontre avec la CENI pour discuter de ces questions. C’est la raison pour laquelle le dialogue avait prévu la mise en place d’un comité de veille, mais qui n’a jamais été mis en place. Donc, ce qu’il dit n’engage que lui », a réagi le président de l’UFR.

Quoiqu’il en soit, dans un communiqué rendu public hier, le pouvoir indique que « Le gouvernement espère, en concertation avec la CENI et toutes les forces politiques, parvenir au toilettage du code électoral afin que celui-ci soit soumis à la prochaine session des lois de l’Assemblée nationale. Le gouvernement a réitéré son appel à la poursuite du dialogue en vue de conduire le processus électoral de manière inclusive et consensuelle. »

Jeanne Fofana

  1. […] Correction du fichier électoral : l’opposition représentée? […]

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.