Coup de feu au camp Alpha Yaya DIALLO: les témoignages des riverains

Des coups de feu à l’arme automatique ont été entendus dans la nuit du 19 au 20 janvier 2017 à l’intérieur du camp Alpha Yaya DIALLO la plus grande garnison militaire du pays située dans la commune de Matoto (Conakry). Ce qui a suscité un climat de peur chez les habitants des quartiers environnants, notamment ceux de Yimbaya permanence.

Selon plusieurs témoignages recueillis aux alentours du camp, c’est aux environs de 22 heures que les tirs ont commencé à retentir. Pendant ce temps, Alhoussény KABA, un jeune étudiant et ses camarades étaient autour d’un thé: « Nous étions assis là en train de préparer le thé lors les coups de feu ont commencé. J’ai essayé de me renseigner auprès de certains militaires. On m’a tout simplement dit qu’il s’agit d’une affaire militaire » a-t-il témoigné.

Au dire du  président du conseil de quartier de Yimbaya-permanence, Alsény KABA, les coups de feu se sont poursuivis jusque tard la nuit, engendrant ainsi la psychose chez les riverains: « Les tirs ont commencé aux environs tôt pour continuer jusqu’à 05H du matin. Tout le monde a eu peur. Nous avons demander aux citoyens de rester calmes et de rentrer chez eux » a-t-il souligné.

Depuis la nuit du jeudi 19 janvier, la sécurité est renforcée autour du camp Alpha Yaya DIALLO, les routes permettant d’y accéder, bloquées aux passants ordinaires. La montée en grade des militaires nouvellement enrôlés dans l’armée, au détriment des anciens serait à l’origine des tirs en l’air. Et pour l’heure aucun cas de blessé n’a été signalé.

Oumar Rafiou DIALLO, www.kababachir.com 

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.