Coup d’Etat Militaire en Guinée : le Journaliste Alseny Fadiga était donc aussi ciblé par l’armée ?

Le dimanche 5 Septembre 2021, la junte militaire, notamment les hommes des forces spéciales, avec à sa tête le Colonel Mamadi Doumbouya, a pris le pouvoir sous la couleur du Comité National du Rassemblement pour le Développement (CNRD), en arrêtant le Président Alpha Condé au Palais SekhouToureyah. Le lundi, 6 Septembre, la  junte a convoqué tous les ministres et présidents d’institutions du régime Condé pour les retirer leurs véhicules de service et leurs documents de voyages(passeports) avant de les interdire de sortir de la Guinée. Et la sache aux sorcières qui n’épargnent ni cadres, ni journalistes a commencé. 

Le Journaliste Alseny Fadiga, la victime qui a disparu d’un coup…

Selon nos investigations, le Journaliste Alseny Fadiga est Directeur de Publication du Journal des Actes Posés, le média qui a pour ligne éditoriale, faire la promotion des actes  posés par le Gouvernement du Président Alpha Condé pour vendre l’image de la Guinée à la face du monde. Tout en restant respectueux de la ligne éditoriale de son journal, Alseny Fadiga organisait aussi, chaque fin d’année, notamment en Décembre: « la Soirée des Actes Posés » pour une reconnaissance et une récompense aux actions positives du Gouvernement. La cérémonie s’organise sur fond de remise de trophées et de satisfécits aux cadres notamment les ministres et les Directeurs nationaux et Généraux dans des hôtels de 5 étoiles.

Sur les traces du Journaliste Alseny Fadiga après le coup d’Etat…

Plusieurs sources ont confirmé lors de nos investigations que le Journaliste Alseny Fadiga aurait quitté son domicile à Hamdallaye 1, dans la commune de Ratoma, fief du leader de l’opposition où il était aussi ciblé par les militants de l’union des Forces Démocratiques de Guinée (UFDG), dans la nuit 7 Septembre 2021 pour aller à Forecariah avant de continuer en Sierra Leone pour avoir la vie sauve. D’autres sources indiquent que le Journaliste a été aperçu à l’aéroport de Conakry alors qu’il se cachait pour sortir de la Guinée.

La menace du FNDC contre les soutiens du Régime Condé…

Dans une communication publique, le Front National pour la Défense de la Constitution (FNDC) a appelé la junte militaire à traquer tous ceux qui ont soutenu le Président Alpha Condé notamment des Journalistes qui couvraient ses activités politiques pour qu’il brigue un 3 e mandat anti-démocratique. « Il faut traquer tous les Journalistes qui faisaient passer les messages de l’ancien Président Alpha Condé ».

Les inquiétudes des confrères du Journaliste Alseny Fadiga…

En plus d’être Directeur de Publication du Journal des Actes Posés, Alseny Fadiga travaille pour le site d’informations générales Leprojecteurguinee.com, le chargé à l’organisation de l’Union de la Presse Libre de Guinée (UPLG), Membre de l’Union de la Presse Francophone (UPF), Membre de l’Association Guinéenne des Éditeurs de la Presse Indépendante (AGEPI), Président de l’Association des Journaliste pour la Sauvegarde de l’Environnement (AJSE) et, Directeur Général de Kakossa. Sur sa disparition, toutes ces structures ci-dessus ont montré leur indignation à notre micro que nous leur avons tendu. « La liberté de la presse est en danger. Notre confrère Alsény Fadiga est entre la vie et la mort. Nous sommes inquiets de son sort, car le CNRD emploie encore des manœuvres pour lui traquer et l’emprisonner à vie à cause de l’ex-président Alpha Condé. Les militaires, la société civile et les militants de partis politiques soupçonnent Alseny Fadiga de tout. ». nous confie-t-on.

          Le Grand Frère du Journaliste dit l’avoir conseillé…

« Lorsque mon jeune frère organisait les soirées des Actes posés dans les hôtels 5 étoiles, je l’ai dit de changer sa ligne éditoriale, parce que le pouvoir peut changer d’un moment. Et c’est cela qui est arrivé le 5 Septembre , les militaires ont pris le pouvoir. Aujourd’hui, mon jeune frère a disparu d’un coup, je n’ai aucune idée de sa destination. C’est inquiétant !

La disparition du Journaliste Alseny Fadiga  est consécutive au retrait de passeports et véhicules de services aux anciens ministres et Présidents d’institutions du régime Alpha Condé par la junte militaire au pouvoir, depuis le 5 Septembre 2021. Et aujourd’hui, 

Affaire à suivre…

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.