Coupe du bois : rationnaliser la consommation locale

« Les services de sécurité et de l’environnement devront établir une évaluation du stock de bois coupé actuellement disponible. » C’est l’une des recommandations faite au gouvernement, à l’issue de la tenue du Conseil des ministres, jeudi à Conakry.

Il est désormais question de rationaliser la consommation locale du bois. Pour y parvenir, « le Président de la République a instruit les ministères concernés à prendre les mesures nécessaires pour permettre la mise à disposition du stock local de bois coupé pour les activités le nécessitant à l’intérieur du territoire national », rapporte-t-on. Alpha Condé a indiqué que ces mesures, strictement réservées à la consommation locale, ne doivent en aucun cas favoriser la reprise de la coupe de bois.

Pour rappel, une interdiction de la coupe du bois a été faite et les mesures se durcissent. En effet, la coupe abusive du bois provoque une désertification accélérée de bien des régions du pays. Le secteur emploie toute une horde de délinquants économiques qui contournent la réglementation. Ils malmènent tout dans les forêts guinéennes et transportent le produit vers la capitale, de la façon la plus détournée.

Douane, gardes forestiers, élus, nommés locaux, préfets, gouverneur, etc. partout, des ramifications facilitent le trafic. Alpha Condé a récemment invité la ministre en charge de l’Environnement à veiller au respect des mesures interdisant la coupe et l’exportation de bois.

Jeanne Fofana, www.kababachir.com

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.