Course aux postes ministériels : Damaro rate le coche et vide sa bile sur des leaders sociaux

Il rêvait secrètement de briguer la Primature désormais dédiée aux prétendus oncles de la Basse-côte d’Alpha Condé. Cela ne lui a pas réussi. Il misait remplacer Boureima Condé, à la Décentralisation. Ce fut aussi un échec retentissant. Et bien d’autres postes stratégiques.

Mais Damaro Camara qui a voulu troquer son manteau de député – en fin de mandat – à celui du ministre de la République a tout bonnement raté le coche. Il a tenté de faire le reproche au Président, mais celui-ci a vite fait de se rendre au siège pour mettre les points sur les ‘’I’’. Et mieux, Alpha Condé a menacé tous fauteurs de troubles au sein de sa famille politique. A son corps défendant, Damaro Camara s’est ravisé.

Aujourd’hui, il oublie pour lui mais tape sur les autres de la société civile entre autres qu’il accuse d’être des chasseurs de postes : «Certains  acteurs de la société civile qui sont dans la rue, ont fait des pieds et des mains pour être des membres du gouvernement. Aujourd’hui, ils expriment leurs frustrations au nom du peuple de Guinée qu’ils connaissent mal. » Pour le parlementaire, cette plateforme sociale devrait « éduquer les citoyens à payer leurs factures d’électricité, à ne pas jeter les ordures dans les caniveaux, à nettoyer nos plages. Moi, je n’ai jamais entendu une action rigoureuse de notre société civile vers  ce genre de choses » déplore Damaro Camara chez nos confrères de Vision Guinée.

Jeanne Fofana, www.kababachir.com

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.