COVID-19 : Faut-il s’attendre à un allègement des mesures restrictives ?

Sauf décision de dernière minute, le Président Alpha Condé devrait s’adresser aux guinéens ce lundi 15 juin pour annoncer soit le prolongement ou l’allègement ou la levée des mesures d’interdiction dans le cadre de la riposte contre le COVID-19.

Depuis près des deux mois, un couvre-feu est imposé pour lutter contre cette pandémie. Allègé il y a un mois, le couvre-feu s’étend de 22 heures à 5 heures du matin. Mais des citoyens craignent une reconduction de la mesure, comme celle de la fermeture des mosquées et des écoles, ainsi que le confinement de Conakry qui est coupé de l’intérieur du pays et l’interdiction des cérémonies et de regroupement de plus de 20 personnes.

S’exprimant sur une éventuelle levée de ces mesures d’interdiction, le Président Alpha Condé a tout simplement  laissé entendre :

« Je ne fais suivre le corps médical. Je ne suis pas médecin, mais je suis le premier soldat dans la lutte contre le coronavirus. L’évolution de la situation et les recommandations du conseil scientifique m’amèneront à prendre une décision dans un sens comme dans l’autre », a coupé court le président guinéen qui s’exprimait chez nos confrères de Sabari fm.

Au cours du dernier conseil des ministres tenu jeudi à Conakry, le Président Alpha Condé a instruit les autorités sanitaires à renforcer les mesures de prévention et en particulier :

A intensifier la campagne d’explication et de sensibilisation des populations en utilisant le relais des autorités locales (Maires, Chefs de quartiers et de Districts), les médias les ONG, les notabilités, les autorités religieuses, etc… de manière à vulgariser plus largement les risques de contamination encourus ainsi que l’efficacité des mesures préconisées par les autorités sanitaires

 A Concilier les contraintes de la gestion sanitaire du Grand Conakry et les nécessités de préservation d’une activité économique minimale afin d’éviter l’effondrement du pouvoir d’achat des citoyens

–        A continuer à accorder une attention soutenue à l’endroit des autres maladies et notamment les maladies endémiques comme le Paludisme ou la rougeole et des maladies chroniques qui ont des taux de létalité plus élevé que la Covid 19

Pour ce qui est de la réouverture de l’aéroport international de Conakry Gbessia, Alpha Condé a laissé entendre que la réouverture de l’Aéroport de Conakry et la reprise des vols aériens internationaux dépendront exclusivement du programme défini souverainement par les autorités guinéennes, en fonction de l’évolution de la pandémie dans notre pays.

A ce jour, la Guinée compte 4 534 cas positifs de COVID-19 pour 25 décès et 3 234 guéris depuis le 12 mars dernier.

Faut-il s’attendre donc à un allègement des mesures restrictives ce soir ?

Wait and see (attendons de voir)

Ibrahima Sory Camara, www.kababachir.com

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.