COVID-19/Rémy Lamah prévient : « Pulvériser le marché ne suffit pas ! »


Alors qu’une opération de pulvérisation des marchés de la capitale est lancée, le ministre de la Santé apporte des précisions dans la riposte contre le COVID-19.
Pour le Colonel Rémy Lamah, « Pulvériser le marché ne suffit pas. Il faut qu’après, nous populations, nous comprenions le bien fondé de ce travail. »
Selon le Chef du département de la Santé, en plus de cette mesure, qui vise à limiter la propagation du coronavirus, « Il faut que nous respections de façon littérale et systématique l’hygiène de la main, le port obligatoire des masques. » En guise d’exemple, ajoute Rémy Lamah, « Il y a Hong Kong avec 7 millions d’habitants et New York. Après 3 mois, Hong Kong n’a enregistré que 4 cas de décès dus au coronavirus avec l’ouverture de tous les magasins de commerce. Et du côté de New York où tout est fermé mais avec des milliers de morts. C’est vous dire que le port des masques peut en quelque sorte freiner la contamination de la maladie. Il s’agit d’un geste barrière » a-t-il prévenu.
Depuis le début de l’épidémie, la Guinée a enregistré 250 cas de COVID-19, dont 17 guéris et 0 décèsAprès le marché Niger, les autorités sanitaires ont procédé dimanche à la pulvérisation du grand marché Madina.
Pendant que l’état d’urgence sanitaire a été prolongé jusqu’au 30 Avril prochain, avec un couvre feu de 21 h à 5 h du matin, la Guinée craint une propagation du virus avec une défaillance du système de santé et avec des moyens insuffisants pour faire face à la pandémie, qui a fait plus de 100 000 morts dans le monde, dont 75 000 en Europe et 22 000 aux Etats-Unis.
Alfred Bangoura, www.kababachir.com

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.