Coyah : une tentative de fraude déjouée lors du baccalauréat

Une tentative de fraude au baccalauréat unique a été déjouée de justesse à Coyah. D’après l’agence guinéenne de presse(AGP) qui a révélé l’information, les services de renseignement de la police locale ont interpelé lundi dernier trois professeurs de Mathématiques, accusés d’avoir tenté d’aider des candidats, et leur complice. Un élève du centre d’examen de Doumbouya Ecole.

Les professeurs-fraudeurs sont deux enseignants du Lycée Fili et un autre du groupe scolaire Aloar tous donnant des cours de Mathématiques dans la préfecture, qui sont tombés dans les mailles des services de sécurité. Ils ont été surpris dans une école voisine en train de traiter le sujet dévoilé quelques minutes auparavant aux élèves-candidats.

Selon les informations recueillies sur place, c’est Martin Richard Loua, élève originaire de l’établissement Aloar qui est sorti de sa salle quelques instants après le lancement de l’épreuve de Mathématiques (prétextant des maux de tête) pour aller jeter le sujet entre les bambous servant de clôture du centre. Là, d’autres personnes l’ont récupéré pour l’envoyer à une école franco-arabe où les profs l’attendaient avec des étudiants diplômés afin de le traiter pour leurs élèves.

C’est alors que les policiers ont débarqué sur les lieux et procédé à l’arrestation des apprentis fraudeurs et l’élève qui a permis la fuite. Une enquête a été ouverte, et les accusés se trouvent présentement dans les mains des services de sécurité de Coyah.

Le baccalauréat unique 2016 a pris fin ce mardi sur toute l’étendue du territoire national sans problème majeur. À l’instar des années précédentes, les examens nationaux 2016 étaient placés sous le signe de «tolérence zéro vers l’excellence». L’heure est désormais à la correction.

Thierno Diallo, Kababachir.com

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.