Crime de sang sous l’ère CNRD : Les avocats du FNDC ont transmis ‘’des preuves’’ à la CPI

Les 28 et 29 juillet dernier, à l’appel du Front National pour la Défense de la Constitution (FNDC), pour un retour rapide à l’ordre Constitutionnel, au moins 5 personnes ont été tuées, plusieurs blessés et des dizaines d’interpellations, dont le Coordinateur de cette plateforme de la Société civile.

Dans un courrier adressé à la CPI, les avocats français du Front national de Défense de la Constitution (FNDC) ont transmis des éléments de preuves à l’appui du signalement du 1er août 2022 relatif à la répression meurtrière des manifestations citoyennes du FNDC par le CNRD.

« Nous revenons vers vous aujourd’hui pour vous transmettre les éléments et faisceaux que nous avons pu réunir jusqu’ici à l’appui de ce signalement. Les articles 20 de la Déclaration universelle des Droits de l’Homme, 21 du Pacte international relatif aux Droits civils et politiques, 11 de la Charte africaine des Droits de l’Homme et des Peuples, 34 et 8 alinéa 2 de la Charte de la Transition guinéenne garantissent la liberté d’association ainsi que le droit de manifester, rendant ainsi illégale toute interdiction permanente des manifestations publiques.

C’est donc en défense de ces libertés fondamentales que la communauté internationale ainsi que le FNDC ont unanimement dénoncé les agissements précités de la junte. Nous déplorons ainsi la constante dégradation de la situation des droits fondamentaux en Guinée, notamment le recul de la liberté d’expression », écrit-t-on dans ce courrier.

 Ceci étant, ajoutent les avocats du FNDC, « Il est donc urgent et fondamental de punir les personnes responsables de ces actes répréhensibles, afin de les contraindre à respecter les obligations qui leur incombent en vertu du droit international, notamment le droit international humanitaire et des droits de l’Homme ».

Plus, ils déplorent du fait que : « L’armée a été réquisitionnée afin de réprimer dans le sang les prochaines manifestations pacifiques et citoyennes du FNDC, et ce sur tout le territoire national. »

Lisez plutôt la lettre de transmission :

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.