Crimes commis entre 2010 et 2021 : la justice désormais en branle

Meurtres, assassinats, complicité de meurtre et d’assassinat, homicides involontaires, coups et blessures volontaires, arrestations, enlèvements, séquestrations, torture, destructions et dégradations de biens publics-privés, pillages, vols, agressions sexuelles et viols. Les faits parlent d’eux-mêmes et c’est pourquoi une information judiciaire contre X vient d’être ouverte au Tribunal de Première Instance de Dixinn en vue d’élucider les crimes commis entre 2010 et 2021 en Guinée.

C’est le Procureur de la République, près le Tribunal de Première Instance de Dixinn en personne qui a annoncé la nouvelle, quelques jours seulement après le départ pour des soins d’Alpha Condé. Ce chapelet de faits répréhensibles concernent plus d’un : leaders politiques, hommes politiques alors en fonction, petits délinquants du quartier, hommes en uniforme à la solde d’un homme, etc. 

Si à l’arrivée, le 5 septembre 2021 du CNRD Mamadi Doumbouya avait tout de suite rassuré les Guinéens avec l’engagement fort – la Justice sera la boussole -, Alpha Condé quant à lui avait déclaré : « Nous allons organiser, le moment venu, une conférence « vérité et réconciliation », je m’y suis engagé. Mais nous devons auparavant nous assurer que les Guinéens soient capables d’entendre et de pardonner. »

Pour cela, selon l’ancien président guinéen,« Des comités de sages et de religieux sont progressivement mis en place dans les préfectures afin de sensibiliser le peuple sur la nécessité de revisiter notre histoire et notre mémoire. Il n’y a pas eu que le 28 septembre, il y a eu Sékou Touré, le camp Boiro, les morts de la IIe République, etc. Tout cela incite à la circonspection, afin que l’exercice de réconciliation ne débouche pas sur son contraire : la haine et un surcroît de division. »

En citant des crimes commis entre 2010 et 2021, peut-on désormais rêver que la justice mise en branle pourra aller jusqu’à terme ? On croise les doigts.

Jeanne Fofana, www.kababachir.com

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.