Crise à la Féguifoot : L’étau se resserre autour de Super V

Après la pétition des 11 sur les 15 membres qui composent la fédération guinéenne de football, le 22 mars dernier, 8 ligues régionales et des clubs de ligue 1 et 2  ont rejoint les contestataires.

Il s’agit de Faranah : 6 clubs sur les 8 ont signés cette pétition, Labé : 8/8,  Kindia 10/13, Conakry : 10/12,  Mamou : 3/3 et Boké : 6/8.

Ce ralliement grossit les rangs des frondeurs qui ne désarment pas et qui sont plus que jamais déterminés à faire partir Salifou Camara Super V à la tête de la Fédération guinéenne de football.

Selon guineefoot.info, en Ligue 1, seul  l’AS Kaloum de Bouba Sampil et la Flamme Olympique de « Bleu Bleu » qui restent insensibles à l’ouragan de défiance contre le très contesté Salifou Camara. En ligue2 aussi, l’Alu Star de Fria et le Wakiriya de Boké tiennent encore Salifou.

Récemment, le mis en cause a répondu aux frondeurs : « Je suis le seul Président de Fédération de Football non salarié, qui ne bénéficie pas d’indemnités de fonction, d’aucun litre de carburant, aucune prise en charge des frais de communication, alors que de l’autre côté, ‘‘j’alimente’’ seul en milliards de Francs, les caisses de la Fédé pour soutenir ses activités. » a avertit Salifou Camara Super V au cours d’une sortie médiatique.

Avant de proférer des menaces aux frondeurs : «  Ce n’est pas en m’interpellant sur la situation financière que nous venons d’élucider à la dernière Assemblée générale, par l’adoption des états financiers que vos agissements seront tolérés » a-t-il avertit.

Entre autres revendications, les frondeurs exigent la tenue d’une assemblée générale extraordinaire pour dit-on, passer en revue la situation de la gestion des ressources financières, notamment les sponsors et éventuellement envisager une élection anticipée.

En attendant la suite des événements, le bras de fer entre Super V et les frondeurs se poursuit.

Abdoul Wahab Barry, www.kababachir.com

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.