Crise à l’Education : l’étau se resserre autour d’Alpha Condé !

Banaliser le mouvement du système éducatif serait bien suicidaire pour Alpha Condé et ses trois ministres, ceux par qui le malheur arrive : les frères Kourouma du Pré-universitaire et de la Fonction publique et Damantang du Travail. Aujourd’hui, les positions se corsent. Le mensonge et le déni risquent de créer de sérieux ennuis au président.

L’étau se resserre déjà sur lui, avec l’annonce des Universités privées de rentrer dans la danse ainsi que les parents d’élèves et amis de l’école. Pour les parents d’élèves, on déplore ce qu’ils appellent « la privation du droit à l’éducation » et « la lenteur dans la prise de décision pour la résorption de la crise ».

Les parents d’élèves craignent donc « les effets négatifs sur les résultats de fin d’année ». Partant, ils exigent une solution dans les 48 heures qui suivent. Alors que ce sursis court encore, les Universités privées disent ne rien recevoir des paiements des factures de cette année.

Guinée news qui rapporte les propos d’Ousmane Kaba indique qu’aucune facture n’est payée alors qu’on tend vers le 5e mois. Conséquence :« il n’est pas exclu du tout que les Universités ferment les portes à la fin de ce mois si d’ici là l’Etat ne débloque pas les factures dues ».

Cela ne fait que commencer…Le changement en marche !

Jeanne Fofana, www.kababachir.com

 

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.