Crise au CNP-Guinée : le camp Habib Hann veut poursuivre Kaba Guiter

Après la sortie médiatique d’Ansoumane Kaba, président du Conseil national du Patronat guinéen (CNP Guinée), qui a annoncé récemment aux journalistes, la fin des hostilités au sein de l’organisation patronale guinéenne, après la signature d’un protocole d’accord, avec Sékou Cissé, le camp El hadj Habib Hann, réagit !

En conférence de presse jeudi à la Maison commune des journalistes, El hadj Habib Hann, qui se réclame être le président élu du CNP-Guinée, après le congrès du 10 décembre 2016, apporte un démenti catégorique aux propos tenus par Ansoumane Kaba Guiter, lors sa sortie médiatique.

Cette guerre de leadership entre ces deux personnalités est loin de finir.

Malgré le rapprochement entre Ansoumane Kaba Guiter et Sékou Cissé, qui ont décidé d’enterrer la hache de guerre, la crise persiste au sein du CNP Guinée.

 « Nous précisions que cet accord n’engage que les deux personnes signataires. Car, la majorité des fédérations ont déjà fait prévaloir de leur souveraineté conformément aux statuts lors du congrès du 10 décembre. Par conséquent, le CNP-Guinée se réserve le droit d’user des moyens légaux pour faire respecter la volonté des fédérations patronales membres du CNP-Guinée », a précisé El hadj Habib Hann.

Très remonté contre la destruction de certaines affiches publicitaires de son effigie, El hadj Habib Hann compte poursuivre Kaba Guiter en justice.

« Nous allons engager des procédures judiciaires par rapport à des destitutions des biens et par rapport à ses outrages dont nous avons été l’objet », a-t-il avertit.

En attendant la suite des événements, la crise persiste au sein de cette organisation patronale guinéenne.

Mariam Diallo, www.kababachir.com

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.