CRISE EN GUINEE : L’UPG ne parle pas d’Ebola

Bien que la Guinée ait enfin conclu les 6ème et 7ème revues avec le FMI, la crise économique demeure prégnante. Au lieu de desserrer l’étau, comme cela avait été annoncé, elle s’aggrave au contraire. Ainsi, l’Etat, en dépit d’une hausse généralisée des taxes et impôts, recourait toujours à la planche à billets. Toujours pauvre, il ne parvient pas encore à libérer les nombreuses entreprises qui le talonnent dans l’espoir de se faire payer leurs factures. Mais du président de la République aux ministres, l’explication à cette situation des plus inquiétantes demeure invariable : Ebola, Ebola et encore Ebola !

Mais il y en qui ne se laisse pas convaincre par cette justification. Et ils ne sont pas que de l’opposition. Tout au moins pas celle qui s’identifie ainsi. Exemple, à l’Union pour le progrès de la Guinée (UPG), le nouveau président n’a qu’une seule explication à ce que la crise que le pays traverse ces temps-ci : la mal gouvernance. Conséquence, il ne préconise qu’une seule solution :

Tant que le président de la République ne se passe pas des cadres véreux qui ont le système dans leurs poches, nous allons toujours vivre ce dysfonctionnement dans la gouvernance.

Le chef de l’Etat est ainsi fixé. A lui de savoir s’il prendra en compte cette préconisation.

Anna Diakité, www.kababachir.com

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.