Crise politique au Canada : Justin Trudeau fait son mea culpa du bout des lèvres

Le premier ministre, accusé d’avoir tenté d’interférer dans une affaire judiciaire visant un géant du BTP, a démenti toute intervention « partisane » et « inappropriée ».

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.