Crise politique : « Faya, lugubre personne », selon Lansana Komara

 

Le président du Bloc libéral Faya Milimono est voué aux gémonies par le RPG, au même titre que le parti FIDEL d’un certain Mohamed Lamine Kaba, invité dans un Tribunal pour une affaire le concernant. Faya est mis sur le grill. Le RPG lui reproche «  des dérives verbaux contenus dans des discours politiques et propos d’autant irresponsables, tendancieux que provocateurs. »

 

Ce leader politique fait parti de l’avis du parti au pouvoir, « des personnes malveillantes » qui, « après avoir tenté de souiller l’image et la personnalité de certaines autorités gouvernementales et responsables de notre parti, viennent de pousser l’ignominie, à accuser l’Etat Guinéen d’avoir commis des crimes contre l’humanité. » C’est pourquoi, selon Lansana Komara, « si des dispositions pratiques ne sont pas envisagées immédiatement à l’encontre de ces eternels pourfendeurs de notre République, et, si on continue à leur laisser prospérer dans leurs basses besognes qui consistent à se donner à cœur joie, à des accusations et récrimination d’une telle gravité, c’est l’Etat guinéen au biais de ses préposés, qui sera en perpétuel danger ou souillé à jamais. » M. Komara ira plus loin pour laver Faya dont les « les déviances ont atteint leur paroxysme. »

 

Ce militant du RPG qualifie le président du BL de « lugubre personne, agité politique, dans une défiance totale. » A travers une déclaration rendue publique mardi soir, il s’interroge : où se trouvent nos procureurs, seuls véritables gardiens de nos lois pénales, pour qu’un pareil individu, bafoue nos institutions et jette sur elles, de tels opprobres et insanités ? Pour le au RPG Arc-en-ciel, il sied de lui rappeler, que de tous les temps, « notre parti s’est battu pour l’instauration d’un Etat de droit en Guinée. Et lui disons clairement, que de tels comportements, n’entrent dans aucune des catégories des libertés recouvrées et consacrées dans nos textes législatifs et réglementaires en Guinée. Pensons, que ses pervers agissements relèvent du dédain constant et de la violation systématique du code de bonne conduite des partis politiques auquel, nous sommes tous astreints en Guinée. » Sacré Lansana Komara, l’autre agité au militantisme revanchard !

 

Jeanne FOFANA, Kabanews

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.