Crise politique : Salmana DIALLO de la société civile tire la sonnette d’alarme

La crise politique qui secoue la Guinée ne laisse personne indifférent. Les appels à la paix et au dialogue se multiplient. Le CNOSC-DDG, conseil national des organisations de la société civile pour la démocratie et le développement s’est fendu d’une déclaration dans ce sens pour exprimer sa vive préoccupation.

« Le CNOSC-DDG s’inquiète de cette situation qui prévaut et appelle l’ensemble des acteurs de la vie politique et sociale à prendre leurs responsabilités pour éviter à notre pays de tomber dans une impasse politique et sociale. Le conseil national des organisations de la société civile pour la démocratie et le développement désapprouve profondément les violations incessantes des lois de la République au profit des consensus et le non respect des accords issus des différents dialogues politiques » peut-on lire dans ladite déclaration rendue publique à l’occasion d’un point de presse ce mardi 26 juillet 2016 à Conakry.

 Le président de cette plate forme de la société civile, Salmana DIALLO  a vivement invité les acteurs  à se mettre à table pour éviter le pire au pays. Toutefois, il se dit défavorable à toute idée de choix de deux médiateurs en cas d’éventuel dialogue. Pour lui c’est une seule personne neutre et honnête qui doit arbitrer entre pouvoir et opposition.

Oumar Rafiou DIALLO, kababachir.com

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.